Salut Salut Salut.
« Rien ne s'achève dans le mensonge » ; « L'homme n'a pas de crinière, son point de prise, c'est la parole de sa bouche » ; 
« Le borne ne doit pas danser sur le sable, sinon il risquera d'être un aveugle » ; « Un seul homme ne peut pas mettre le toit d'un grenier » ; 
« On ne peut pas tresser la tête d'un absent ».

Je me rappelle... je me rappelle... je me rappelle... je ne pourrais pas oublier...
Auparavant les chefs religieux et l'opposition ont lancés des appels à la jeunesse malienne de lutter contre le code de la famille, ce problème est résolu.
Maintenant les chefs religieux et l'opposition ont lancés des appels aux jeunes pour faire face au problème de révision constitutionnelle, cette révision est reportée.
Aujourd'hui, pourquoi on ne se mobilise pas de lutter contre : 
Le chômage de ces jeunes ;
La corruption et la mauvaise gouvernance ;
L'incivisme et l’acculturation ;

Mon peuple est trahi par le jeu d’intérêt ;
Mon peuple est divisé à cause du jeu d’intérêt ;
Il faut qu'on s'oppose à toutes sortes d'excès insensés susceptibles de menacer l'ordre nationale, la paix et la cohésion sociale ; ou de freiner le développement harmonieux, voire l'épanouissement de l'individualisme de chaque citoyen. 
" Là où la souffrance est quotidienne, on ne peut pas dominer la douleur"

IMG_20170512_190005.jpg

Bouacar Bouaré, le Favori Caché